Delhi-cieusement Indien

C’est la première fois que nous prenons un guide à la journée et qui parle notre langue.

Ce qui pourrait passer pour de la facilité se révèle être extraordinaire. Krishna nous a fait visiter les recoins de Delhi que nous n’aurions jamais trouvé seul. Et il nous a parlé de son pays avec beaucoup d’authenticité.
Un choc des cultures tout en respect et tolérance. Nous avons pu aborder de nombreux sujets, comme le mariage arrangé, la religion, l’histoire du pays et tout cela dans une bienveillance mutuelle.

La vache

Krishna âgé de 30 ans se marie en fin d’année. Il rencontrera pour la première fois sa femme choisie par ses parents le jour du mariage. Celui-ci sera célébré sur 3 jours avec environs 1000 invités. Les invités amènent le repas c’est la tradition. Il ne semble pas être inquiet par la situation car ses parents ont choisi une femme qui lui correspond tant par sa personnalité que par sa caste.

Ce matin nous avons commencé notre visite par des marchés locaux, celui des légumes et celui des épices. Nous plongeons immédiatement dans les multiples odeurs et couleurs. Le son des Klaxon rythme nos pas. L’énergie de la capitale est incroyable. La densité de population est égale à ce qu’on imaginait, et le volume de décibel est digne d’un soir de victoire de coupe du monde.

porte à délhi

Nous nous laissons transporter par Krishna qui nous prend en main et nous fait déambuler dans les ruelles sans se poser de questions. Nous nous arrêtons quelques secondes à la plus grande mosquée d’Inde. Sa grande place mesure 100m part 100m.

Mosqué

Puis on se retrouve à monter sur le toit des immeubles. De ce point de vue nous découvrons les toits habités par les castes inférieurs. Les hommes se lavent avec des seaux, et dorment au soleil, ils y font sécher les pâtes et les piments.

sur les toits

Dans ces ruelles étroites la présence de Krishna nous protège et nous rassure, les indiens ne viennent pas nous solliciter voyant que nous sommes accompagnés. Mais dès qu’Erwan s’éloigne, et que je me retrouve seule, le contraire se vérifie, les hommes viennent me vendre quelque chose, ou me parler.

Dans les rues

Le soleil est doux, il fait bon, environs 25 degrés, une température idéale pour continuer nos visites, après un repas typiquement indien.( Pour ceux qui connaissent Erwan vous devinerez qu’il a mangé un délicieux Tika massala, accompagné d’une bière bien fraiche).
Nous allons ensuite découvrir le temple Sikh ou tout le monde peut venir manger deux fois par jour gratuitement. Les indiens se relaient pour venir préparer le repas. Les mamans viennent accompagnées de leurs enfants qui aident à rouler la pâte qui servira de pain. La cuisine que l’on peut visiter est impressionnante.

Préparation

Cuisson

D’énormes chaudrons réchauffent des milliers de repas préparés en continu toute la journée. Pendant ce temps de préparation raisonne le son des prières Sikh. C’est touchant d’humanité, je reste sans voix devant autant de générosité savamment orchestrée.

Cuisine

Le repas

Nous finissons notre journée par la visite du fort Rouge, et de la Porte de l’Inde ressemblant étrangement à l’arc de triomphe. De nombreuses familles indiennes viennent s’y promener en ce dimanche de repos. On y trouve de nombreux vendeurs ambulants proposant des pop-corns, glaces et barbe à papa.

J’ai beaucoup de plaisirs à regarder les petites bouilles indiennes des enfants. Leurs yeux sont maquillés avec du charbon pour les protéger du mauvais œil, cela rajoute à leur regards de la profondeur et du mystère. Eux me regarde avec étonnement, et semble même inquiet. Je n’obtiens pas beaucoup de sourires. Krichna nous expliquera plus tard que les yeux bleus sont associés aux fantômes.

Ce soir diner à l’hôtel, car demain matin nous partons pour Varanasi… Réveil à 5HOO… prochaine grasse mat dans 3 jours.

Erwan et Sophie

A propos Erwan et Sophie

Commentaires