Première immersion en Thaïlande

Nous voilà arrivés en Thaïlande, à Bangkok la capitale qui ne compte QUE 12 OOO OOO d’habitants.
La chaleur est écrasante, nous sommes fatigués du vol. Les enfants ont du mal à la supporter. Nous constaterons rapidement que notre corps s’y habitue.
Je m’étais fais l’idée d’une ville qui t’aspire dans son tourbillon. Je m’imaginais des routes encombrées, des voitures, touk touk et camions entre lesquelles il faudrait slalomer. Je m’imaginais une capitale froide, ou nous ne sommes qu’un touriste parmi tant d’autre. Je me suis bien trompée.

Tout d’abord, je voudrais vous parler de l’hospitalité Thaïlandaise. Vous saviez que la Thaïlande est prénommée le pays du sourire ? Cela se vérifie à chaque coin de rue.
Les Thaïlandais sont d’une générosité incroyable.
Lors de notre premier déjeuner, nous nous sommes arrêtés dans un petit bouiboui, à 200 m de l’hôtel. Les enfants s’installent en terrasse, mais la chaleur est écrasante, c’est difficilement supportable même à l’ombre. Je demande à la serveuse si il est possible de rentrer à l’intérieur pensant que c’est le restaurant. Et là, nous nous retrouvons accueilli dans leur salon, mamy est devant la tv. La serveuse s’empresse de nous débarrasser leur table. Je suis gênée, immédiatement elle nous met très à l’aise. Mamy change de chaine spontanément et met des dessins animés aux petits. A la fin du repas elle se lèvera même pour laisser sa place à Côme dans son transat pour qu’il y trouve du repos, avec du raisin et une banane offert gentiment. Incroyable, les thaïlandais vous laisse une place comme si vous étiez de la famille !!!! Ils ont vraiment de la compassion et la place réservée aux enfants est essentielle dans leur culture.

LEs enfants devant la télé

Autre anecdote, dans une pharmacie cette fois ci. Nous y achetons un pansement car les chaussures de Côme ont râpé son pied. La pharmacienne, nous tend un coton avec de la Bétadine pour désinfecter et des bonbons. Et tout ceci gratuitement.

Ce peuple à bien peu de chose, et pourtant il est vraiment tourné vers la générosité !

Nous sommes en Thaïlande depuis 3 jours, et les enfants sont au cœur des rencontres avec les thaïlandais. Nous ne faisons pas une sortie sans être interpellés par les locaux. Nos bambins attirent l’œil. Les petites têtes blondes sont choses rares ici. Juliette à les faveurs des thaïlandais, ils la touchent, se prennent en photo avec elle, la porte. C’est parfois difficile à gérer pour elle car ils sont très tactiles et s’autorisent parfois à la porter sans même l’avertir. Nous avons eu quelques larmes à ce sujet. Nous espérons que dans quelques jours les enfants se seront accoutumés et que cela sera prétexte à de belles rencontres.

les enfants au centre des attentions

Revenons à Bangkok !! Nous y avons passé deux jours et deux nuits, et c’est à peine assez, nous partons avec regret. Il aurait fallu une, voir deux journées de plus, car avec les enfants nous suivons un rythme ultra cool.

Ce que nous retenons de Bangkok, c’est qu’il fait bon vivre ici. Les habitants vivent dehors. Nos yeux virevoltent entre le resto du coin, les habitations ouvertes sur la rue, les petits vendeurs ambulants, le rugissement des touk touk, et des scooters qui se faufilent comme bon leur semble !!
Le spectacle de la rue est presque suffisant je dirais. Nous n’avons pas dû courir des kilomètres pour nous imprégner de ce nouveau continent.

spectacle de rue

spectacle de rue

Ce que nous retenons aussi c’est qu’ici plane une grande spiritualité. Les temples sont nombreux et d’une beauté incroyable. Nous avons visité entre autre le What Pho ou nous avons découvert le bouddha couché long de 46 m et recouvert de feuilles d’or et incrusté de nacres. Il est couché pour méditer et pour évoquer le passage au nirvana. Tout autour de lui de grande fresque représente ses différentes vies. Ombragé et moins fréquenté que les autres temples, Le What Pho regorge de délicieux coins et recoins bercés par une douce brise.

les bouddha

bouddha couché

bouddha couché

Nous avons envie d'entrer dans les temples pas comme de simple touriste, mais d’en profiter pour se recueillir, faire quelques vœux pour nos amis, notre famille.

voeux

Côme comprend très vite les règles, il respect le silence, apprend à saluer en joignant ses mains et fait quelques vœux ("avoir un légo star wars" et "que sa maman soit en bonne santé"). Juliette fait également des vœux à sa manière, se couvre les épaules et les jambes et se calme dans les temples. Nous avons croisé quelques moines, mais ce n’est pas ici qu’ils sont le plus nombreux à priori.

Gardien

Demain direction Ko Samet.

Erwan et Sophie

A propos Erwan et Sophie

Commentaires