Luang Prabang

Nous voilà arrivés au Laos par avion au départ de Bangkok.
Le pays anciennement appelé "le royaume aux milliers d'éléphants", fait parti des nations les plus pauvres au monde.
Les laotiens travaillent durs pour un salaire moyen de 200 euros/ mois.

Notre première étape s'est faite à Luang Prabang. Ville protégée par l'UNESCO depuis 1995, c'est un peu le Saint Tropez du Laos. Ce n'est donc pas le reflet de la réalité de la vie du pays. Les routes sont propres, régulières, avec des trottoirs ( très rare en Asie). Les maisons coloniales se devinent entre les palmiers, les fleurs et les fontaines.
Nous avons choisi de nous perdre dans les ruelles, mais à vélo cette fois ci. Car les déplacements sont bien plus supportables qu'à pied avec la canicule et l'absence totale de vent.

Velo

pont

pont2

Ce qui frappe en arrivant dans cette ville, c'est qu'il plane un petit peu de notre pays ici. Le nom des administrations est en français, les chauffeurs de touk touk jouent à la pétanque, on conduit à droite et on vous sert une vraie baguette, et même des croissants ou pain aux chocolats au petit déjeuner. On a même trouvé du muscadet à vendre dans un restaurant, bon à 59 dollars la bouteille, mais quand même !! Erwan m'explique qu'une partie du Laos était sous protectorat Français, car la France était largement impliquée avec le Vietnam, pays voisin... Whouai ok si tu le dis !!!

maison

C'est un peu un défi pour les voyageurs à petit budget cette ville, car ici la vie est aussi cher qu'en France pour certains domaines ( Croque Monsieur 7 euros, Bière 3 euros, touk touk 2 euros). Pour équilibrer le budget, pas le choix on prend un Hôtel bas de gamme, à 23 euros. On va pas être regardant pour 5 jours, mais mon dieu c'est crade ( douche dans les chiottes, plafond moisi...).

Sabaïdi ( bonjour en Lao), Laissez le monde trépidant derrière vous !!

Ce qui distingue vraiment Le Laos de la Thaïlande c'est la nonchalance. Ici on vit tranquille et on hésite pas à repousser au lendemain les tâches du jour. Pour ne pas passer à côté du charme du Laos, il faut baisser son rythme, son exigence, savourer l'instant. Le laotien est posté devant son écran de téléphone ou d'ordinateur. Il vous accueille avec inertie, levant à peine le nez vers vous. Vous n'êtes pas satisfait du prix, inutile de négocier, le laotien ne va pas se battre pour obtenir un client en plus... Il attendra le suivant, qui viendra... ou pas...

Ils parlent très peu anglais, ce qui amène aussi quelques déconvenues. Lorsque vous cherchez votre chemin, soit le Laotien tourne le regard et ne vous répond même pas à votre question, soit il vous répond mais n'importe quoi, préférant donner une mauvaise réponse plutôt que de vous décevoir. Cela nous à valu 2h d'errance pour trouver la station de bus, alors qu'elle se situait à 20mn en bicyclette.

En Asie du Sud Est, les rencontres sont faciles et nombreuses. Voyageurs que nous sommes nous sautons sur l'occasion dès qu'elle se présente pour échanger avec d'autre. Nous avons donc eu la joie de rencontrer dès le premier soir un couple de canadiens adorables en road trip depuis 4 mois en Asie. Nous avons passé 3 jours avec eux. Qu'il est agréable de parler avec des adultes, autour d'une bonne bière !!!! Une vraie bouffée d'oxygène pour nous et les enfants !

Canada

Alors c'est quoi le programme ?
  • La cascade de Kuang Si: Ce lieu est un véritable paradis. Située à 3O km de Luang Prabang, il est facile de la rejoindre avec un Touk Touk rudement négocié. Il faut y accéder très tôt le matin, ce que nous avons fait, car ensuite c'est des cars de touristes Chinois qui arrivent avec leurs perches à selfies et leurs énormes téléobjectifs. C'est un espace naturel protégé ou il est possible de se baigner dans une eau turquoise et revigorante. La cascade haute de 60 mètres se fragmente en différents plateaux. Nous avons emprunté le sentier pédestre pour une longue ballade grimpant au sommet de la chute. C'était une journée extraordinaire, qui nous a apporté un peu de fraîcheur!

Chutes

Chutes

Sommet

Chutes 3

  • Le Mont Phousi: Pour avoir un aperçu sur la ville, les visiteurs et locaux se rendent au mont Phousi. Haut de 150 m, il vous offre une vue imprenable sur toute la ville et les montagnes qui l'entourent. Il faudra être courageux car il y a des centaines de marches à gravir, mais la vue en vaut le détour. Il faut cependant prévoir une bonne heure d'ascension avec les enfants et arriver avant la nuit tombée, car il y a plein de recoins à explorer. Vous pourrez faire des offrandes aux différents temples, mais aussi acheter un oiseau en cage à qui vous redonnerez sa liberté pour obtenir les faveurs de Bouddha. Nous avons trop tardé et sommes arrivés après le coucher du soleil.

Temple

Come and Juju at the temple

Comme And Bouddha

  • Le Marché de nuit: Un des points attractifs de la ville est la Night Market, ou nous avons aimé nous promener chaque soir, afin de trouver notre diner. C'est un rendez-vous obligé ou l'on trouve de nombreux vêtements, des souvenirs, des broderies, et reproductions de bouddha en tout genre !! Le contenu sincèrement ne fait pas rêver, mais il est très agréable de voir les laotiennes assises près de leur étalage avec leur bébé. Majoritairement des femmes, elles sont ici chaque soir, rigolant et discutant entre elles. Notre juju n'a pas échappé à l'achat d'une petite robe légère, d'une coupe très incertaine, mais si charmante.

Viande

Nounourse

Tissu

  • Le Wat Xieng Thong: Luang Prabang compte à elle seule 33 temples. On ne pouvait donc pas y échapper. Nous avons visité uniquement le plus prestigieux: le Wat Xieng Thong. Construit en 1560 par le roi, il se distingue par ses toits qui s'intercalent et descendent presque jusqu'au sol. Un magnifique arbre de vie orne sa façade. Le temple abrite le char cérémoniel conçu pour transporter les immenses urnes funéraires en or de la famille royale. Le serpent d'eau mythique à langue rouge qui borde ce véhicule contraste avec les pneus prosaïques du char.

arbre de vie

Bouddha

temple

Chars

Next Bouddha

  • le Mekong: Notre dernier jour nous l'avons passé sur le Mékong. Faire une petite croisière sur cette rivière mythique était pour nous un immanquable. Contrairement à nos escapades sur les rivières Thaïlandaises, ce qui caractérise le Mékong c'est sa végétation luxuriante et la quasi absence de civilisation sur ses rives, seuls quelques temples et petits villages sont dispersés ça et là. Nous avons fait une halte dans l'un d'eux ou se trouvait une ethnie les "whiskys" qui essayent de vendre un peu d'art traditionnel essentiellement des broderies. Un brin touristique à notre goût.

Berges

Capitaine

Arbre au bord du mekong

Départ de moines

Nous dans le bateau

Tisseuse

Côme chez les Wiskys

Pêcheur

  • Les massages Lao: Les enfants ont fait leur premier "foot massage" pour conclure la journée. Les laotiennes n'ont pas l'habitude de masser des petites peaux blanches. Elles ont longuement rigolé surprises de la situation. Côme et Juliette après cette expérience très plaisante en redemandent.

Massage en famille

Côme et Masseuse

Demain nous partons pour un petit village dans le nord, appelé Ban Simon Koun. Nous devrions nous écarter des sentiers touristiques. Ce qui implique la perte de connexion internet.

Erwan et Sophie

A propos Erwan et Sophie

Commentaires